Hommage à Milord

 

Milord, mon petit bébé.

Le jour de notre première rencontre,

Tu m'as choisi.

Tu es venu me voir,

Me dire bonjour.

 

Tu es venu à la maison,

Qui est devenu ton chez toi.

Je t'ai très vite aimé,

Et je sais que toi aussi.

Une belle histoire est née.

 

De la complicité,

Du partage,

De l'amitié,

De l'amour,

Indéfinissable, Inimaginable.

 

Les mots me manquent.

On s'est soutenu,

On s'est aidé.

Ma maladie,

Ta maladie.

 

Nos combats à deux,

Nos moments de peine,

Nos moments de rire,

De jeux,

Et de magie.

 

Le ciel t'a rappelé à lui,

Il a rappelé ton petit corps.

Mais il ne peut rappeler ton âme,

Notre amour,

Ce lien qui nous unit.

 

Certaines choses ne finissent jamais.

Il est des liens qu'on ne peux pas rompre.

On est de ceux-là.

Séparés sur le plan physique dans cette vie,

Mais nous nous retrouverons dans une autre.

 

Parce-qu'ainsi va l'univers.

Les chemins se croisent et se recroisent.

Des liens se créent,

Dépassant tout entendement,

Liens qui ne seront jamais rompus.

 

Anaïs R.