Date de parution : 29 septembre 2010

   Nombre de pages : 439

   Editions : Le livre de poche

   Prix : 7.10€

 

 

Le résumé de l'éditeur

"Dans le New York de la fin du XIXe siècle, Elizabeth Holland n'a aucune envie d'épouser Henry Schoonmaker, le riche fiancé choisi par ses parents, d'autant plus qu'elle aime Will, le domestique de la maison. Elles sont belles, riches, snobs, amoureuses et prêtes à tout pour trouver un mec, l'argent, la gloire... Scandales, drames et complots sur fond d'humour et de passion : le roman d'une jeune fille libre en 1899 à Manhattan".

 

Mon avis

C'est en tapant le résumé de l'éditeur que je me rends compte que le descriptif n'est pas très glorieux et pas tout à fait exact. Ce livre était au premier abord loin d'un de mes livres coups de coeurs. Ce n'est habituellement pas mon genre de lecture mais j'ai décidé de lire et de voir ce que ça donnait. Les premières pages passent, puis la moitié arrivent... je me force à lire... Et finalement, ce n'est que vers la fin que j'ai eu envie de savoir la suite. J'ai donc acheté le deuxième tome de la saga dont je vous donnerais mon avis un petit peu plus tard.

Lire un livre qui commence par la fin... que je n'aime pas ça. D'entrée de jeu, je me suis sentie frustrée. Au début de chaque chapitre, des articles ou des extraits de manuels de bonne société ponctuent le livre. Je n'ai pas aimé le principe plus que ça non plus... Et pourtant... 

C'est l'histoire d'une famille, les "Holland", famille de bonne société New-Yorkaises. Toute la saga s'axe sur leur histoire. Leur maison abrite la tante, la mère et les deux filles, Elizabeth et Diana ainsi que leurs domestiques. Le père des filles est décédé depuis peu mais la fortune s'amoindrit déjà. Il devient urgent de marier l'une des filles pour sauver l'honneur de la famille mais aussi leurs biens.

Dans ce livre, on parle chiffons, rumeurs de bonne société et des coups fait en douce. Penelope Hayes détient le rôle de peste du livre. Elle croit que tout lui est dû et le paraître est encore plus marquée chez elle. Elle a une nouvelle a annoncé à sa meilleure amie "Elizabeth", elle a rencontré l'amour "Henry". Et pourtant, les parents d'Henry contraignent le jeune homme à demander en mariage Elizabeth, son père veut devenir maire et les Holland ont une certaine influence. Lorsque Penelope apprend leur mariage futur, elle décide de tout faire pour que ce dernier n'est pas lieu et n'hésitera pas à user de coups bas.

Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'Elizabeth n'a que faire d'Henry. Elle est amoureuse de Will, le cocher de la famille qui lui demande de s'enfuir avec elle. Diana, la petite soeur est le personnage que j'aime le plus. Elle est impertinente, n'a que faire des diktats de la bonne société et fait tout le contraire de ce qu'on attend d'elle. De fil en aiguille, elle va rencontrer Henry et tous les deux vont tomber amoureux.

Entre manipulations, mariages forcés et romance, je vous laisser jeter un coup d'oeil au bouquin qui au premier abord peut repousser mais finalement à la fin du premier tome, on a qu'une envie, savoir la suite.

 A très vite ;)