Traduit par Arlette Stroumza

  Date de parution : octobre 2001

  Editions : Albin Michel

  Nombre de pages : 413

  Prix : 20.15€

 

Présentation de l'éditeur

""58.5kg (mais post-Noël), unités d'alcool : 14 (mais compte en fait pour deux à cause de soirée de nouvel an), cigarettes : 22, calories : 5422". A presque trente ans, Bridget Jones consigne ses déboires amoureux dans son journal. Elle sort trop, fume trop, boit trop, compte les calories et fantasme sur son play-boy de patron. Sa hantise : finir vieille fille. Ses objectifs : perdre du poids et trouver son prince charmant. L'irrésistible confession de la célibataire la plus célèbre de la planète".

 

Mon avis

J'ai vu le film et honnêtement, j'ai eu l'impression de lire quelque chose qui n'avait rien a voir avec ce que j'ai vu. Exit, la scène du début où Bridget est devant "All by myself" de Céline Dion, le passage où elle dit qu'elle finira bouffer par des chiens. Exit aussi, la fameuse scène de Marc Darcy avec son pull à grosse tête de cerf, dans le bouquin, ce sont ses chaussettes qui sont fantaisistes. Enfin, comme vous l'aurez compris, beaucoup de scènes qui ont à mon sens fait le succès du film ne sont pas tirées du livre.

L'histoire entre Bridget et Daniel Cleaver, elle aussi est différente. Il finit bien par aller voir ailleurs, ça ok mais il est beaucoup plus présent que dans le film. Dans le livre, j'ai eu la sensation qu'il avait eu une véritable histoire avec Bridget et pas seulement un plan cul. A de multiples passages, on le retrouve pour des moments à deux. Marc Darcy, lui, est beaucoup moins présent dans le livre à mon grand regret. 

L'autre personne qui est également beaucoup plus présente, c'est Tom, le meilleur ami de Bridget qui connaitra quelques mésaventures également. Evidemment, on en sait aussi plus sur la séparation des parents de Bridget. Je pense que j'aurais pas perçu les choses de la même façon si j'avais lu le livre avant le film. Je suis peut-être trop attachée à cette version. Dans le film, Bridget a un côté un peu plus excentrique je dirais qui fait aussi le charme du personnage. On sent vraiment la crise de la trentaine. Dans le livre, le personnage est beaucoup plus lisse peut-être même un peu trop mais finalement, on peut certainement s'y identifier plus facilement.

Mon bilan général est donc que je préfère la version film même si je compte lire les autres volets. Je pense que j'aurais pu avoir un avis différent en lisant le livre avant de voir le film où Bridget a un grain de folie en plus qui n'et pas déplaisant.

N'hésitez pas à laisser votre avis, si vous aussi vous l'avez lu.