Traduit par Pauline Vidal

  Date de parution : 7 avril 2016

  Editions : Hugo Roman

  Nombre de pages : 360

  Prix : 17€

 

 

Présentation de l'éditeur

"Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle ne risque bien plus gros qu'elle ne le pensait. Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeurs que la vérité..."

 

Mon avis

C'est mon nouveau livre préféré, j'ai eu un gros coup de coeur. Le livre reprend les enjeux actuels puisqu'Auburn se retrouve mère avant l'âge, ce qui est de plus en plus courant de nos jours. Même si l'on a pas connu cela, on s'identifie très aisément à elle. Je me suis sentie emporter par ce livre tout au long de ma lecture. Il m'a vraiment happé. Et Owen, waouhhh quel personnage formidable. Je vous explique un petit peu l'histoire pour mieux comprendre.

Auburn au début du livre a 15 ans, elle est amoureuse, a eu son premier rapport mais celui qu'elle aime va mourir. On en sait pas beaucoup sur les circonstances mais on se dit directement que cette jeune fille va souffrir. On remarque également l'intensité de ses sentiments, vrais, purs. On retrouve ensuite la jeune fille plusieurs années plus tard, elle a renoncé à la fac pour honorer des frais d'avocats. Elle a un besoin urgent d'argent. 

Le hasard a voulu qu'en passant devant une galerie d'art, elle trouve une offre d'emploi avec un bon salaire à la clé. Elle décide donc de tenter sa chance et fait la rencontre d'Owen, jeune artiste peintre. Il peint ses tableaux sur la base de confessions qu'inconnus déposent dans sa boite aux lettres. Il allie ainsi vécus de certaines personnes avec l'art. L'emploi n'est que pour une soirée mais les deux jeunes gens vont finalement poursuivre la soirée et vont décider de se revoir.

Au fur et à mesure, on en apprend plus sur l'histoire d'Auburn mais aussi sur l'histoire d'Owen. Les deux histoires sont aussi troublantes que touchantes. Beaucoup d'émotions ressenties au fil de cette lecture. Magnifique livre.